« ÇA TOURNE ! » – La ligue de l’enseignement à propos de L’amour à la plage.

amour-a-la-plage

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.12.23La colonie qui a pour thématique « web reporter » a été choisie par la société de production « Narrative » pour réaliser un reportage sur les pré-ados (enfants entre 9 et 14 ans) et l’amour. Dédiée aux nouveaux médias et basée à Paris, cette société a pour but de créer des œuvres documentaires multimédias. Dans une volonté d’échanges et de partage de savoirs autour des techniques de tournages et d’interviews, les petits vacanciers vivent une belle expérience. Les enfants cadrent, filment, découvrent la prise de son et la mise en valeur de l’image par la luminosité. Ils se prennent avec plaisir au jeu de la caméra auprès de la société Narrative qui a intitulée son documentaire : « L’amour à la plage.  »

LIRE


NOUVEL OBS – Ne ratez pas : « Photo de classe »

photo de classe_03

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.17.00Cette classe de CE2 de l’école Gustave-Rouanet, à Paris, dans le 18e arrondissement, accueille pour beaucoup des enfants ou petits-enfants d’immigrés d’une quinzaine de nationalités. Comment l’enseignement républicain peut-il contribuer à leur construire une identité commune ?

LIRE


davduf.net : L’article de David Dufresne sur Punk Me avec l’interview du réalisateur Jacques Denis

punk me

davdufC’est une déambulation narrative, linéaire, une promenade façon dérive située à Oberkampf. C’est une expérience drôle, agaçante, et pertinente. C’est un objet hybride, de bien bien belle facture, et tellement casse-gueule : un psycho-test sur le Punk. Et c’est une réussite. Fuck me la nostalgie, Punk Me pour la vie. Interview avec son auteur.

Autrement dit, Punk Me, c’est le bilan du No Future, c’est ce qui est arrivé après, c’est ce que nous avons fait de cette Rupture céleste.
De ce point de vue, le travail de Jacques Denis et de son équipe est superbe : point de nostalgie ici, juste de l’héritage. […]

LIRE


NOUVEL OBS – STAINSBEAUPAYS, UNE BANLIEUE RÊVEE PAR LES ADOS

Capture

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.20.07Les ados d’une classe du collège Joliot-Curie de Stains (Seine-Saint-Denis) ont participé à un atelier « web-documentaire » pendant un an. Au bout de l’expérience, un « film-infini » qui dresse un portrait touchant de la banlieue et de ses enfants, au-delà  des clichés. […]

LIRE


LE PARISIEN – STAINS : DES COLLEGIENS MONTRENT LEUR VILLE DANS UN FILM SUR INTERNET

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.24.04Stains, le 26 novembre. Les élèves aujourd’hui au lycée sont revenus dans leur ancien collège pour la projection de leur webdoc, Stainsbeaupays sur lequel ils ont travaillé durant l’année scolaire. Un regard frais sur leur commune, parfois dur, parfois tendre.

LIRE


NOVA PLANET – STAINSBEAUPAYS, LE DIGITAL AU SERVICE DE L’HOMME

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.26.22Le 28 Novembre 2013
Ce sont de belles histoires, de belles individualités narrées dans une pluralité des angles, des points de vues. […] Ici l’interactivité est mise au service de l’humain. Elle prend sens car il s’agit d’un vrai échange fondé sur le rapport humain, et pas ajouté de façon artificielle […]

LIRE


Le blog documentaire : Webdocu Actu « Un été à Alger »

Le 25 juin 2012.

Le Blog Documentaire aime bien narrative. Parce que les projets qui y naissent prennent le temps de mûrir. Parce qu’au-delà de la bulle webdoc qui en enthousiasme beaucoup, les deux productrices pensent d’abord à la façon d’utiliser le web pour proposer une redéfinition de la narration, de la réalisation. Expérience in vivo avec « Un été à Alger » sorti ce dimanche 24 juin, qui expérimente la réalisation décentralisée à  plusieurs mains.

LIRE


Libération : « Un été à Alger », un webdocumentaire pour raconter l’Algérie d’aujourd’hui

Le 25 juin 2012.

2012, année anniversaire des cinquante ans de l’indépendance de l’Algérie. Jusqu’à fin juillet, le webdoc «Un été à Alger» donne la parole à  quatre jeunes réalisateurs algérois. Chaque semaine, ils mettent en ligne une vidéo. En six semaines, se dessine un portrait intime et polymorphe d’Alger, nouvelle génération.

 

LIRE


Polka : Bab-el-Web à Alger

Mai 2012.

Photo : Sid Ahmed Semiane, hiver Alger 2010.Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie, de jeunes cinéastes algérois participent à un webdocumentaire.
Les deux journalistes françaises auteurs de ce dispositif racontent la genèse du tournage.


La Gazette : Carré d’art / Tian’Anmen, 20 ans après

Le 1er décembre 2011.

En mai 1989, Patrick Zachmann, photographe de l’agence Magnum, est sur la place Tian’Anmen par hasard. Il est le premier photographe occidental à témoigner. Carré d’art, dans le cadre de la première édition de la biennale Images et Patrimoine, sur le mur Foster vingt-quatre images noir et blanc illustrent ce « Woodstock chinois ».